Avis de la team :

DamienA

Damien A

Game Details
NomMessina 1347 (2021)
ComplexitéMedium Heavy [3.57]
Nb de joueurs1-4
Auteur(s)Raúl Fernández Aparicio and Vladimír Suchý
Artiste(s)Michal Peichl
Editeur(s)Delicious Games, Arrakis Games, Fox in the Box, Gém Klub Kft., Jumping Turtle Games, Mosaico Jogos, MTS Games, Portal Games, Rio Grande Games, Tesla Games and YOKA Games
Mechanisme(s)Grid Movement, Income, Modular Board, Track Movement, Variable Player Powers, Variable Set-up and Worker Placement

Boussole Ludique
Médias

Messina 1347

1 à 4 joueurs
Auteur : Raúl Fernández Aparicio, Vladimír Suchý
Illustrateur : Michal Peichl
Editeur : Delicious games

Habitué aux podiums ces dernières années avec Underwater Cities (Diamant d’or 2019 et Praga caput Regni (Diamant d’argent 2021), Vladimír Suchý s’associe à Raúl Fernández Aparicio pour nous plonger en plein coeur de l’Italie du XXIVe siècle sur fond d’épidémie de peste noire.

THÈME :

En 1347, Messine, ville portuaire de Sicile, voit débarquer un bateau provenant de la mer Noire. A l’intérieur, des rats infestés de puces vont propager parmi les habitants une maladie mortelle, la peste noire. Vous incarnez des nobles, propriétaires de terres autour de Messine, qui vont tenter de sauver le plus d’habitants d’une mort certaine, et d’éradiquer la peste de la ville avec pour objectif final de la repeupler.

MÉCANIQUES :

Messina 1347 associe un jeu de placement d’ouvrier sur un plateau central (les quartiers de Messine) avec une gestion d’actions sur son plateau personnel (les terres provinciales). Le jeu se déroule en 6 manches au cours desquelles chaque joueur va envoyer ses lieutenants dans les différents quartiers de la ville pour y réaliser des actions.

Au début d’une manche, un bateau arrive sur un des ports et une roue va déterminer l’emplacement des habitants à sauver (des nonnes, des aristocrates ou des artisans) et les zones infestées par la peste représentées par des cubes noirs.

A son tour, un joueur va devoir placer ou déplacer un de ses lieutenants couchés sur une tuile adjacente non activée cette manche ci. Pour aller plus loin, il faudra payer une pièce pour chaque déplacement supplémentaire.

            Lorsqu’un habitant se trouve sur la tuile, s’il n’ya pas de cube peste, il est placé sur un emplacement d’action libre du plateau personnel correspondant à son type. S’il ya un cube peste, alors l’habitant est placé en quarantaine dans l’une des 4 cabanes. Il ne pourra y sortir qu’après deux manches.

           Lorsqu’un ou plusieurs cubes peste se trouvent sur la tuile, il sera possible de le supprimer en défaussant un jeton feu par cube (2 jetons dans les derniers tours). Pour chaque cube supprimé, le joueur monte d’un cran sur la piste de popularité. Puis, pour chaque cube peste restant, le joueur récupère autant de meeple rat. Ces rats seront des points négatifs en fin de partie.

         – Enfin il sera possible de réaliser l’action décrite sur la tuile, ou la repeupler en remplissant les conditions demandées. Si un joueur se déplace sur un port avec un bateau au lieu d’une tuile, il pourra récupérer des marchandises et stocker le bateau qui ramèneront des points de victoire.

Les actions vont permettre de récupérer des ressources (des pièces, du bois ou des jetons), d’avancer sur les pistes de l’église ou de la ville, de faire des constructions, de faire des actions sur son plateau personnel ou d’augmenter la valorisation de fin de partie d’un des trois aspects demandés.

Les différentes pistes (popularité, église et ville) sur lesquels il faudra monter vont faire gagner des ressources, des actions supplémentaires, des points de victoire et surtout vont débloquer des lieutenants supplémentaires pour jouer plus d’actions. Elles détermineront aussi l’ordre du tour.

Le plateau personnel est composé de différentes routes circulaires où des surveillants vont avancer pour faire réaliser des actions aux habitants sauvés et sains. A vous de créer les meilleurs enchainements pour profiter au maximum des actions.

Les constructions vont permettre de faire travailler les habitants mis en quarantaine dans les cabanes ou de construire des workshops pour les habitants sains afin de récupérer des revenus en fin de manche. Il sera aussi possible d’acheter des wagons indispensables pour repeupler les quartiers de Messine.

Au fur et à mesure des manches, la peste va s’intensifier provoquant quelques modifications de règles, et à la fin du 6e tour, la partie prend fin.

PREMIÈRES IMPRESSIONS :

A première vue, Messina semble être assez classique dans le système de pose d’ouvrier avec réalisation d’actions et de combo. Son originalité vient de la gestion des différents habitants que l’on récupère en fonction de leur statut de pestiféré ou non. En quarantaine, ils seront disponibles que deux manches plus tard, et il faudra les occuper sinon ils ne serviront à rien avant d’arriver sur le plateau personnel. Les habitants sains seront placés sur le plateau individuel mais seront activés uniquement par le passage des surveillants qu’il faudra déclencher au bon moment. Cette notion de timing est très présente dans le jeu et il convient de bien l’appréhender pour ne pas passer à côté de sa partie.

La gestion des cubes peste viendra également gêner votre progression si vous n’avez pas assez de jeton feu au risque de prendre des rats délétères en fin de partie ou d’éviter les zones infestés au risque de se priver de certaines actions. La tension monte au fur et à mesure des manches et la peste devient plus complexe à maitriser.
Dans ce genre de jeu, la réalisation de combos bien réfléchis est assez jouissif quand tout se passe comme prévu. En revanche un mauvais timing ou un adversaire qui vous pique votre tuile action peut sérieusement mettre à mal votre stratégie.

INTERROGATIONS, REMARQUES, PRÉCONISATIONS :

Pensez à débloquer rapidement vos lieutenants supplémentaires, car dans ce genre de jeu, avoir une ou deux actions de plus que les autres à chaque manche, n’est pas négligeable et évite de se faire distancer par ses adversaires.

L’action repeupler est pourvoyeuse d’un grand nombre de points de victoire et se joue généralement vers la fin de partie. Il semble illusoire de ne pas la réaliser au moins 2 fois. A noter que lorsqu’il est demandé d’utiliser des lieutenants, ceux ci sont directement rangés dans la boite et donc inutilisables.

La stratégie des bateaux semble être peu interessante par rapport au reste du jeu. Les ports étant aux quatre coins du plateau, les bateaux sont difficilement accessibles. Ils n’apportent pas d’habitants, et leur bonification est peu rémunératrice.

Attention à l’analysis paralysis dans ce genre de jeu avec de nombreuses entrées différentes pour faire des actions et des combos.

Il existe deux faces aux plateaux personnels, une face identique pour tous les joueurs et une face asymétrique. Cette dernière change les actions disponibles et les trois aspects à valoriser en fin de partie. Une variante solo est également disponible en jouant contre un adversaire virtuel.

EN RÉSUMÉ :

Messina 1347 fait étrangement écho à l’actualité de ces dernières années. Isoler des habitants infectés, les faire télé travailler pour éviter qu’il ne soient inutiles pour la société, et juguler la progression d’une épidémie. Heureusement que l’on ne fasse plus cramer les villes pour s’en sortir 😅 . Blague à part, il s’agit du jeu le moins lourd de la sélection, mais les parties sont agréables, fluides et avec une interaction entre joueurs raisonnablement présente. Même s’il ne révolutionne pas forcément le genre, il a une petite dose d’originalité qui lui donne son charme et sa place dans la sélection

Présentation rapide de Messina 1347 par Les Recettes Ludiques