Avis de la team :

Alice

Alice J

Game Details
NomArk Nova (2021)
ComplexitéMedium Heavy [3.72]
Nb de joueurs (Recommandé)1-4 (1-3)
Auteur(s)Mathias Wigge
Artiste(s)Loïc Billiau, Dennis Lohausen, Steffen Bieker and Christof Tisch
Editeur(s)Feuerland Spiele, Capstone Games, Cranio Creations, Game Harbor, Gém Klub Kft., Korea Boardgames Co., Ltd., Maldito Games, Portal Games, Super Meeple, White Goblin Games and テンデイズゲームズ(TendaysGames)
Mechanisme(s)End Game Bonuses, Hand Management, Hexagon Grid, Income, Open Drafting, Set Collection, Solo / Solitaire Game, Tile Placement, Variable Player Powers and Variable Set-up

Boussole Ludique
Médias

Ark Nova

1 à 4 joueurs
Auteur : Mathias Wigge
Illustrateur : Loïc Billiau, Dennis Lohausen, Steffen Bieker
Editeur : Feuerland Spiele

THÈME :

Dans Ark Nova, les joueurs vont concevoir des zoos modernes. Ils construisent des enclos adaptés pour les animaux qu’ils accueillent, augmentant l’attrait de leur parc, mais participent également à des projets de conservation pour assurer la préservation des espèces. Votre réputation scientifique, vos sponsors et vos partenariats vous aideront également à établir le meilleur zoo.

MÉCANIQUES :

Ark Nova est avant tout un jeu de construction de tableau, à base de cartes. Les joueurs poseront peu à peu des cartes de leur main – parmi les 200 et quelques du paquet – pour représenter les animaux de leur zoos, sponsors et contributions à des projets de conservations. Ces cartes auront souvent des prérequis, un coût (en argent pour les animaux, en force d’action pour les sponsors) et apporteront des avantages ainsi que des points d’attrait ou de conservation. 

Car il y a donc deux types de points de victoire : l’attrait (aussi appelé “tickets”), apporté par les animaux hébergés et qui nous procure des revenus en argent lors de chaque “break” ; et les points de conservation, principalement obtenus grâce aux projets de conservations et qui débloquent quelques gros bonus de développement. Les deux pistes sont disposées en sens opposés autour du plateau, et la partie va s’arrêter lorsqu’un des joueurs a réussi à faire s’y croiser ses deux pions (puis les autres joueurs ont un tour, puis on compte les points de fin de partie). 

Le système d’action propose une mécanique “d’actions coulissantes”, où chaque joueur a un jeu des 5 types d’actions existantes, chacune en face d’un emplacement, numéroté de 1 à 5. A son tour, un joueur sélectionne une action, l’effectue avec la force indiquée par l’emplacement (de 1 à 5 donc), potentiellement améliorée par des jetons bonus, puis la repose en 1, en faisant glisser les autres vers la droite jusqu’à l’emplacement nouvellement disponible. Ce système force à varier ses actions pour profiter au mieux de leur puissance, et encourage une planification sur plusieurs tours. 

Chacune des 5 actions se réfère à un aspect du jeu : 

  • Construire : C’est ce qui va permettre de mettre de nouveaux enclos vides et des bâtiments spéciaux dans son zoo, avec un petit jeu de tetris, récoltant au passage quelques bonus sur certaines cases. La force de la carte détermine la taille maximale du bâtiment que l’on peut construire.
  • Animaux : Installer un animal, en jouant la carte, dont on possède les prérequis et moyennant finances, dans un enclos adapté (c’est-à-dire libre et assez grand), qui devient alors occupé. On récupère immédiatement les points d’attraits généré et très souvent un pouvoir immédiat. En fonction de la force de l’action, on peut jouer un ou deux animaux.
  • Cartes : Piocher de nouvelles cartes. Les nombre et le choix disponible dépend de la force de l’action. Cette action fait avancer vers le déclenchement de la phase de revenu.
  • Sponsor : Jouer une carte sponsor de sa main, parfois sous condition. Les sponsors donnent principalement des bonus permanents (par exemple gagner 3 sous à chaque fois qu’un joueur joue un primate, gagner un pavillon à chaque animal endémique d’Asie joué…), donnent parfois des effets immédiat (placer un bâtiment spécial qui va occuper des cases dans le zoo…) et permettront parfois de gagner un point en fin de partie si une certaine condition est remplie. La force de l’action doit être supérieure à celle du sponsor joué.
  • Association : Aller s’associer avec diverses organisations et projets. Ces projets sont mis en commun pour tous les joueurs, des projets “de base” sont accessibles dès le début de la partie et d’autres peuvent être joué par les joueurs de leur main au moment de les réaliser. Tous les projets peuvent être réalisés à 3 niveaux différents, chaque joueur ne pouvant s’y placer qu’une seule fois. C’est la principale source de points de conservation. La force de l’action nous donne quel type d’association est possible.

On joue ainsi chacun son tour jusqu’à ce qu’une phase de revenu soit déclenchée (par le pion break déplacé lors d’une action carte ou sponsor). A ce moment là (et uniquement à ce moment-là), chaque joueur défausse jusqu’à n’avoir plus que 3 cartes en main maximum, on gagne nos revenus et le display de cartes disponibles est un peu renouvelé.

Les cartes actions peuvent être retournées sur leurs faces avancées, en ayant développé son zoo. Les cartes améliorées permettent des actions plus efficaces, et donnent un accès bien plus facile au display des cartes.Tout ne pourra pas être amélioré, ni au même moment, et choisir lesquelles retourner rapidement contribue à l’orientation de son jeu.

PREMIÈRES IMPRESSIONS :

Ark Nova est un pur jeu de développement, donc, orienté par nos cartes, nos associations et améliorations améliorations choisies, souvent en visant des projets de conservation, le tout grâce à des actions de forces variables faisant la part belle à la planification. 

On se concentre donc beaucoup sur son plateau/tableau personnel et lors des premières parties on se retrouve un peu perdu dans ses cartes et ses choix et on ne regarde pas trop le jeu des autres. 

L’interaction n’y est cependant pas complètement absente : 

  • les projets de conservation sont en commun, et il y a une course dessus, il faut surveiller les autres, les opportunités qu’on leur laisse ou les niches à prendre, 
  • le rythme des revenus a une grande importance et on va vouloir les accélérer ou les ralentir en fonction de ce que chacun a à y gagner, le timing précis peut aussi faire de jolis coups de Trafalgar et des fois on doit choisir une planification moins efficace pour s’en prémunir,
  • certains animaux (vénéneux et constricteurs) ont un effet “d’attaque” sur les autres, certains sponsors donnent des revenus en fonction des badges joué par tous,
  • il peut être bon de se précipiter vers des cartes qui risquent d’être courues dans le display, ou d’aller en sucrer une trop utile à un adversaire  

Les premières parties peuvent être longues, surtout à 4 avec toutes les cartes à découvrir, mais le rythme s’accélère vraiment en maîtrisant le jeu.

Il y a beaucoup de possibilités d’orientations de son jeu, à divers degré de précision et sans donner des plans long terme gravés dans le marbre. 

INTERROGATIONS, REMARQUES, PRÉCONISATIONS :

Le jeu fonctionne vraiment très bien à deux joueurs, où il s’avère plus interactif et beaucoup moins long qu’à 4 (plus de contrôle et de raisonnement en fonction de l’autre sur le rythme des revenus et l’utilisation du display de cartes). 

Les plateaux débutants sont sympas pour découvrir le jeu, on y commence avec un enclos libre ce qui permet d’être moins bloqué en début de partie, demandant une planification moins précise.. On peut ensuite rapidement passer aux plateaux avancés. 

Le matériel est très clair et ergonomique, les boîtes à compartiments pour ranger les diverses tuiles incluses sont top. Du point de vue graphisme, c’est un peu austère potentiellement, et le côté photo-illustration va plaire ou pas. 

Certains objectifs finaux paraissent plus facile à réaliser que d’autres, ce qui amène moins de variété qu’escompté dans les choix (on va en garder un parmi deux, certains demandent des jeux très spécifiques et sont souvent défaussés)

EN RÉSUMÉ :

Ark Nova est un jeu de développement à base de cartes mais pas que ! Très addictif, j’ai toujours envie d’y essayer tout plein de choses (après une quinzaine de parties). J’ai vu des parties vraiment différentes, dont une à deux où les deux joueurs se sont croisés à des endroits complètement opposés de la double piste de score. 

Il mélange superbement les vagues orientations long terme à prendre au fur et à mesure de la partie, des objectifs à atteindre à moyen terme et de la tactique court terme de planification. 

Tout est au final assez flexible, tout en ayant l’impression d’optimiser en permanence. Que demander de plus à un jeu de ce style ?

Présentation rapide d'Ark Nova par Les Recettes Ludiques