Avis de la team :

Julien

Julien B

Game Details
NomNucleum (2023)
ComplexitéMedium Heavy [4.08]
Nb de joueurs1-4
Auteur(s)Simone Luciani and Dávid Turczi
Artiste(s)Andreas Resch, Piotr Sokołowski and Zbigniew Umgelter
Editeur(s)Board&Dice, CMON Global Limited, Delta Vision Publishing, Giant Roc, Intrafin Games, Maldito Games, Mosaico Jogos, Old Dawg and Rebel Sp. z o.o.
Mechanisme(s)Action Retrieval, Contracts, End Game Bonuses, Hand Management, Income, Market, Network and Route Building, Solo / Solitaire Game, Tech Trees / Tech Tracks and Variable Player Powers

Boussole ludique
Médias

Nucleum

1 à 4 joueurs
Auteur : SIMONE LUCIANI, DAVID TURCZI
Illustrateur : ANDREAS RESCH, PIOTR SOKOLOWSKI, ZBIGNIEW UMGELTER
Editeur : BOARD & DICE (VF Intrafin)

THÈME :

Dans un univers à la croisée entre dystopie et uchronie, l’uranium se voit utilisé d’une manière alternative à ce que nous connaissons. Cette alternative va conduire à l’émergence de la Saxe comme région de développement scientifique et technologique majeure dans le monde. Dans ce contexte, les joueurs vont incarner des industriels rivalisant pour bénéficier économiquement le mieux.

MÉCANIQUES :

Le jeu se déroule en enchaînant les tours des joueurs sans nombre de manches déterminé ; jusqu’à ce que 2 conditions (3 dans la configuration 2 joueurs) de fin de partie soient remplies parmi 5. 

Le plateau principal représente donc la région de Saxe avec ses villes principales de 4 couleurs différentes (grises, vertes, violettes et oranges) séparées par des voies de chemin de fer.

A son tour, le joueur devra réaliser 1 option parmi 3 possibles :

  • Jouer une tuile Action de sa réserve sur le premier emplacement libre en partant du haut à gauche de son plateau joueur. Puis, résoudre 1 ou 2 actions indiquées sur la tuile jouée. De plus, avant ou après les actions, le joueur peut compléter un contrat. 
  • Jouer une tuile Action de sa réserve sur un tronçon ferroviaire vide du plateau principal avec l’un de ses ouvriers disponibles, qui devient un chemin de fer. Puis, le joueur et éventuellement d’autres joueurs peuvent effectuer une ou plusieurs actions, en fonction des correspondances de couleurs réalisées par ce placement. Il n’est possible de choisir cette option que si le joueur dispose de tuiles appropriées et d’ouvriers dans sa réserve.
  • Recharger, permettant de gagner des revenus et de récupérer toutes les tuiles Action du haut de son plateau joueur. Cette option peut déclencher une phase de décompte.

Les différentes actions sont :

  • L’urbanisation permettant de construire un bâtiment dans une ville en respectant le type attendu.
  • L’industrialisation permettant de construire des mines d’extraction d’uranium ou des turbines dans les usines de production d’électricité. Les mines et turbines sont prises du plateau individuel. A partir du moment où la mine et la turbine d’une même ligne sont construites, le joueur bénéficie d’un avantage jusqu’à la fin de la partie.
  • Le développement permettant d’acheter des tuiles Actions supplémentaires pour ainsi offrir de nouvelles possibilités de jeu.
  • La contractualisation permettant de prendre un contrat, de le placer sur le plateau individuel et de gagner le bonus correspondant (argent, ouvrier, uranium, réussite).
  • L’électrification permettant d’alimenter ses bâtiments pour bénéficier des gains associés. Le charbon et l’uranium peuvent être utilisés, l’électricité est transportée au travers du réseau de n’importe quel joueur pour être acheminés jusqu’aux bâtiments.
PREMIÈRES IMPRESSIONS :

L’interaction est très présente afin de gérer le développement du réseau de chaque joueur pour éviter de se retrouver isoler au risque de nous pouvoir se développer et donc de passer à côté de la partie.
En parallèle du réseau, le développement du plateau personnel est essentiel. Les enchaînements sont au cœur du jeu afin d’optimiser au mieux sa partie.
L’asymétrie des technologies doivent guider les joueurs.
Il est à noter l’assemblage réussi de différentes mécaniques (gestion de main, réalisation de contrats, développement de réseaux…).

INTERROGATIONS, REMARQUES, PRÉCONISATIONS :

L’explication des règles est un peu longue rapporté au temps de jeu. La première partie devra permettre d’appréhender le jeu pour pouvoir commencer à l’exploiter à partir des parties suivantes. La notion de réseaux qui cohabitent, un peu confus initialement, fait sens une fois le jeu maîtrisé. Le rythme de la partie est à bien cerner car les choses s’accélèrent. Comme d’autre jeu de ce type l’asymétrie des plateaux donne des orientations différentes, avec “seulement” 4 plateaux disponibles.
L’extension Nucleum Australia, proposant un nouveau plateau, est déjà prévue pour 2024, et nécessitera le jeu de base..

EN RÉSUMÉ :

Aucune surprise de retrouver une création de plus de Simone Luciani qui, cette année, nous aura proposer 2 très bon jeu (avec Darwin’s Journey) dans des styles différents. L’école italienne est encore une fois très bien représentée. Nucleum et son interaction forte dans un eurogame est typiquement ce que j’apprécie à l’inverse de jeux où chacun joue dans son coin. Je le recommande ne serait ce que pour ça.

Présentation rapide de Nucleum par Les Recettes Ludiques