Avis de la team :

Dim P

Game Details
NomBonfire (2020)
ComplexitéMedium Heavy [3.63]
Nb de joueurs1-4
Auteur(s)Stefan Feld
Artiste(s)Dennis Lohausen
Editeur(s)Hall Games, 999 Games, Hobby Japan, Maldito Games, Matagot, Pegasus Spiele, Portal Games, sternenschimmermeer, Tesla Games and Vem Pra Mesa Jogos
Mechanisme(s)Market, Point to Point Movement, Set Collection, Solo / Solitaire Game and Tile Placement

Boussole Ludique
Médias

Bonfire

1 à 4 joueurs
Auteur : Stefan Feld
Illustrateur : Dennis Lohausen
Editeur : H@ll Games (VF Matagot)

Peu sont les auteurs prolifiques en matière d’Eurogame, et Stefan Feld en est certainement l’un des plus beaux représentants !!! Chaque année, je guette l’arrivée de ces nouveaux opus ludiques ! Si plusieurs de ses jeux ne me correspondaient pas forcément ces dernières années, j’ai vraiment était heureux de retrouver dans Bonfire, l’adn de ses gros jeux que j’aime.

THÈME :

Les anciennes cités ont été abandonnées, les feux magiques se sont éteint, le monde est tombé dans les ténèbres… Heureusement les gardiens de la lumière vont changer les choses et permettre le retour de la lumière !!!

PRESENTATION / MÉCANIQUES :

Bonfire est un jeu à enchainements multiples très ouvert (récupération de ressources sur des chemins, ouverture de portails, récupération/complétude d’objectifs, déplacement de bateaux, envoi de gnomes…) proposant un nombre impressionnant d’objectifs qui vont énormément renouveler les parties.
Le tour de jeu est simple et efficace, on réalise une action et exceptionnellement une (ou très rarement plusieurs) action bonus consistant à la réalisation en premier d’objectifs communs. Cette simplicité confère un bon rythme au jeu et la nécessité de bien préparer ses enchainements occupe votre cerveau pendant le temps de jeu des autres joueurs !

6 grands types d’action (chaque grand type nécessitant de dépenser un type de jeton d’action et/ou des ressources correspondant) :

1/ déplacement de bateau (combinable avec les actions n°2 et 3)
2/ récupération des objectifs sur la carte (à l’endroit où se situe votre bateau)
3/ récupération des prêtres (à l’endroit où se situe votre bateau) ou déplacement des prêtres
4/ construction des chemins à destination des prêtres
5/ récupération des portails (et/ou des ressources et/ou jetons d’action)
6/ achats de cartes à effet ou à scoring (max 6 cartes dans la partie)

Au lieu de réaliser une de ces actions, vous pouvez réaliser un objectif (et envoyer un gnome de votre couleur dans une zone d’action bonus spéciale) ou récupérer une tuile (sous conditions) qui vous permettra, une fois posée sur votre plateau individuel, de récupérer de nouveaux jetons d’action.

La réalisation d’objectifs individuels (que vous êtes allés récupérer sur le plateau avec votre bateau), ou la complétude en 1ère position de chaque objectif commun, vous permet d’envoyer des gnomes dans une zone avec des bonus spéciaux assez variés et puissants (chaque bonus spécial ne pouvant être réalisé qu’une fois pour chaque couleur de gnomes) va également rythmer le timing de la partie. En effet à 4 joueurs par exemple, l’arrivée du 13ème gnome déclenche la fin de partie (on finit le tour pour que chaque joueur ait joué autant de fois, puis chaque joueur peut disposer de 5 tours d’actions avant le décompte final.

PREMIERES IMPRESSIONS :

Avec Bonfire Stefan Feld renoue avec la tradition de ses « gros » Eurogames/jeux de gestion, une belle liberté d’action, des enchainements tendus, un niveau d’interaction tout à fait correct (avec la compétition sur la récupération des objectifs, des portails et des chemins…)… et des scoring multiples que certains pourront percevoir comme une belle salade de points !!!

Les cartes de scoring en nombre limité et déclenchant un scoring immédiat introduisent une pression sympa et une gestion du timing à optimiser afin de marquer un score le plus haut possible avant qu’un autre joueur ne l’achète avant vous !!!

L’aide de jeu est bien réalisée et reprend de façon assez exhaustive la diversité des actions.

Après 9 parties (configuration 3 et 4 joueurs), je prends toujours autant de plaisir à essayer d’optimiser mes enchainements en fonction des objectifs disponibles.

INTERROGATIONS, REMARQUES, PRÉCONISATIONS :

Le « Thème/histoire » de Bonfire ne m’a pas aidé à rentrer dans « l’aventure » et a rendu l’explication des règles plutôt abstraite, mais l’aide de jeu, bien structurée m’a permis de retrouver assez vite mes repères !

A ne pas oublier !!! Quand vous devez payer un coût, vous pouvez dépenser 2 ressources quelconques, pour remplacer une ressource de votre choix, ou 2 jetons action quelconques pour remplacer un jeton action de votre choix. Ne pas utiliser cette mécanique et beaucoup de situations deviennent vraiment compliquées

Je préfère utiliser la mise en place consistant à placer un objectif de chaque niveau sur chaque île, car la variété de ses objectifs suffit à créer une base.

EN RÉSUMÉ :

Bonfire, est pour moi, le retour du Feld que je préfère, le bon Eurogame avec son efficace salade point bien intégrée !!!
Passé le cap des règles qui m’ont paru assez abstraites, j’ai pris du plaisir dès la première partie… et dès la fin de celle-ci, j’avais envie d’y revenir, en me disant que je jouerai bien différemment la prochaine partie !
Bonfire, s’inscrit bien dans la philosophie des jeux du Diamant D’Or, en offrant des parties très variées, un jeu ouvert, de véritables choix et un niveau d’interaction très correct pour un jeu de gestion…

Bonfire est un jeu taillé pour durer… mais sera-ce suffisant pour que Stefan Feld atteigne la plus haute marche du Diamant D’Or 2021 ?