Avis de la team :

DamienA

Damien A

Game Details
NomAlma Mater (2020)
ComplexitéMedium Heavy [3.77]
Nb de joueurs2-4
Auteur(s)Acchittocca, Flaminia Brasini, Virginio Gigli, Stefano Luperto and Antonio Tinto
Artiste(s)Chris Quilliams
Editeur(s)eggertspiele, Arclight, Plan B Games, Rawstone and sternenschimmermeer
Mechanisme(s)Drafting, End Game Bonuses, Hand Management, Tile Placement and Worker Placement

Boussole Ludique
Médias

Alma Mater

2 à 4 joueurs
Auteur : Antonio Tinto, Flaminia Brasini, Virginio Gigli, Stefano Luperto
Illustrateur : Chris Quilliams
Éditeur : EggertSpiele / Plan B

Chaque année Flaminia Brasini et Virginio Gigli nous régalent avec des jeux taillés pour durer dans le palmarès du Diamant d’Or (Lorenzo, Coimbra, Terramara…). Pour la cuvée 2021, ils nous proposent Alma Mater un jeu réalisé non pas à 4 mains mais à 8 !

THEME :

Nous partons au XVe siècle pour incarner des doyens d’université afin de devenir la plus prestigieuse institution académique. Notre but est de recruter les meilleurs étudiants et professeurs, être à la pointe de la recherche et faire rayonner notre enseignement pour gagner le plus de points de prestige.

MECANIQUES :

Alma Mater est un jeu de pose d’ouvriers appelés « maîtres » que l’on va placer sur différents lieux du plateau pour réaliser des actions. Le jeu se déroule en 6 tours décomposés en trois phases : la phase d’actions (phase principale du jeu), la phase d’administration (phase de préparation du prochain tour) et la phase de revenus. Le plateau central représente les différents lieux de l’université et les plateaux individuels vont servir à stocker nos étudiants, professeurs et les livres à notre couleur dans la bibliothèque. 

Durant la phase d’action, chaque joueur va jouer une action dans l’ordre du tour jusqu’à ce qu’il décide de passer pour le tour en cours. Deux options sont disponibles : soit envoyer des maitres réaliser une action, soit activer le pouvoir d’un professeur précédemment acquis. Chaque joueur commence avec 4 maîtres et pourra en récupérer deux supplémentaires durant la partie. Pour réaliser une action dans la plupart des cas, il suffit de placer un maître sur la case correspondante et payer les ressources demandées le cas échéant, mais si la case est déjà occupée par un autre joueur, il faudra placer un nombre strictement supérieur de maitre pour y accéder. Pour activer un professeur, il faut payer le livre qu’il demande, jouer son effet et l’incliner pour le reste du tour.

Il existe deux ressources principales dans Alma Mater : les ducats (la monnaie de l’époque) et les livres. La principale particularité du jeu est la gestion des livres et leur niveau de réputation qui vont varier à chaque tour. Les livres sont à la couleur des joueurs, par exemple à 4 joueurs il y aura des livres noirs, rouges, bleus et verts. Chaque livre a un niveau de réputation (I, II, III, IV) qui sera déterminé par le niveau de chaque joueur sur la piste de recherche. Pour recruter des étudiants, il faudra payer un certain nombre de livres d’une certaine réputation. Pour les professeurs, c’est le premier joueur qui recrutera un professeur qui déterminera la couleur des livres que les autres devront payer. Les dictionnaires de couleur jaune sont un type plus rare de ressource à part entière et ne peuvent absolument pas se substituer aux livres demandés comme des jokers.

Les différentes actions vont permettre de : 

– Recruter des étudiants qui vont venir sur le plateau individuel. Chaque étudiant pourra apporter une action immédiate, un revenu en fin de tour, un pouvoir permanent et pour certains des points de prestiges en fin de partie. De plus, le nombre d’étudiants recrutés augmentera la capacité de stockage de livres
– Recruter des professeurs qui pourront être activés lors de la phase d’action et qui rapporteront des points en fin de partie.
– Faire avancer son niveau de recherche en payant les coûts demandés sur la piste du plateau
– Acheter des livres dans la réserve ou dans la bibliothèque des autres joueurs
– Se placer pour modifier l’ordre du tour

En plus des actions, il est possible également de réaliser un des trois contrats communs à tous les joueurs si les conditions requises sont remplies. Cela permet de récupérer l’aide d’un chancelier, de récupérer des ressources et de marquer des points de prestige en fin de partie.

Une fois que tous les joueurs ont passés, on passe à la phase d’administration où tous ensemble les joueurs vont ajuster le nouvel ordre du tour, la niveau de réputation des livres, vérifier le stockage maximal de livres autorisés, et récupérer maîtres et professeurs. Enfin chaque joueur récupèrera des ducats durant la phase de revenu en fonction des différents paramètres.

La partie se termine à l’issue des 6 tours par un décompte de points de prestige en prenant en compte les points des livres, des étudiants, des professeurs, le niveau de recherche, la réputation de sa couleur de livre et les contrats communs réalisés. Le joueur avec le plus de points gagne la partie.

PREMIÈRES IMPRESSIONS :

Alma Mater fait partie des jeux où l’on peut perdre des joueurs lors de l’explication de la règle tant le nombre de petits points particuliers est conséquent. Une fois passé ce cap, les tours de jeux et actions ne sont pas complexes à comprendre. Le jeu va convenir à tous ceux qui adorent se prendre la tête pour optimiser leurs actions, gérer au mieux leurs ressources en un nombre limité d’actions, car avec seulement 4 maîtres en début de partie, on se trouve à passer rapidement sans avoir l’impression d’avoir fait grand chose. Mais au fur et à mesure de la partie, les tours rallongent tant les possibilités sont importantes et tant la réflexion se fait sentir avec un petit risque d’analysis paralysis.

INTERROGATIONS, REMARQUES, PRÉCONISATIONS :

– Les joueurs commencent avec des ressources de départ asymétriques après un choix de cartes qui déterminera l’ordre du premier tour ce qui modifie les débuts de chaque partie. De même que la piste de recherche sera différente, ainsi que les contrats à réaliser.
– Attention à la gestion des livres, de leur couleur et de leur niveau de réputation. C’est un système inédit et innovant. Il est conseillé de rendre indispensable sa couleur de livre, pour que les autres vous les achètent. Et n’oubliez pas que votre réserve de livres est limitée par le nombre d’étudiants recrutés.
– Comme il s’agit d’un jeu à enchainements, il se peut que si vous n’arrivez pas à bien gérer vos combos, vous preniez un retard difficile à rattraper et que vous subissiez la partie. Un écart de points important est si rapidement arrivé.

EN RESUME :

Alma Mater, le dernier opus de la paire Brasini/Gigli, s’inscrit dans la lignée des jeux de pose d’ouvriers dont ils ont le secret. Sans révolutionner le genre, il apporte quelques mécanismes inédits qui lui permet de se hisser dans la catégorie des jeux taillés pour durer